Aimé Césaire : un centenaire et des livres

Césaire fresque Bagnolet
© Stéphane Weber | Peinture murale d'Aimé Césaire à Bagnolet, Seine Saint-Denis

De nombreux ouvrages ont été publiés cette année à l'occasion de la célébration du centième anniversaire de la naissance d'Aimé Césaire, qui aura lieu le 26 juin. Voici notre sélection. 

Philippe Triay
Publié le , mis à jour le

Nous proposons ici une sélection non exhaustive parmi les ouvrages qui sont déjà parus depuis le début de l'année sur le poète martiniquais.  

Daniel Maximin – « Aimé Césaire, frère volcan » - éditions du Seuil – juin 2013 - 271 pages – 18 euros

 
Le mot de l’éditeur
« Daniel Maximin, ami et complice discret et attentif d’Aimé Césaire, fait ici à voix libre et nue le récit de leurs échanges fervents durant plus de quarante ans entre Paris et leurs Antilles. Ni souvenirs pieux, ni confidences impudiques, ni biographie distanciée, cette évocation de l’homme et du poète par celui qu’Aimé Césaire appelait son frère volcan, est une vivante introduction à l’œuvre, à la pensée et à l’action de cette figure majeure du XXe siècle. »
Lire ici une interview de Daniel Maximin 
 

Kora Véron et Thomas A. Hale – « Les Écrits d’Aimé Césaire, Biobibliographie commentée (1913-2008 ) » – éditions Honoré Champion – Paris – juin 2013 - 904 pages, 120 euros.


Présentation de l’éditeur
« Cette biobibliographie commentée retrace avec minutie le parcours littéraire et politique d’Aimé Césaire à travers un millier de notices qui présentent et analysent tous les textes ou documents publiés qui ont pu être recensés. L’insertion de repères chronologiques permet en outre de situer les écrits de Césaire dans leur contexte biographique, culturel, et historique. Elle donne par conséquent accès, avec la précision qui s’impose, à une œuvre et une action complexes, élaborées dans le cratère d’un siècle qui n’en finit pas de gronder. »


André Lucrèce – « Aimé Césaire, Liturgie et poésie charnelle » - éditions l’Harmattan - février 2013 - 104 pages – 11,40 euros

 
Présentation de l’éditeur
« La poétique de Césaire est liturgie et poésie charnelle car, aux sacralités classiques, le poète oppose la sienne faite d'une approche païenne et féconde, qui porte en sa conscience non seulement l'expérience personnelle, intime, du poète, mais également l'histoire. Césaire nous décrit le "Nègre", non plus placé sous la tutelle d'une névrose au sortir de l'esclavage, mais debout, à la barre, à la boussole, debout et libre, triomphant sous les étoiles. »
 

DIAPORAMA : Aimé Césaire, un centenaire et des livres



Christan Bardol, Huguette Bellemare, Marlène Emmanuel-Emile - « Aimé Césaire, Plume Ebène » - éditions Lafontaine, 2013 - 128 pages – 6 euros

 
Présentation de l’éditeur
L'œuvre de Césaire à la portée de tous.
Ce recueil des œuvres expliquées de Césaire a été élaboré par des enseignants de collège et responsable de CDI. Il contient en fin d’ouvrage un Quizz et une exploitation pédagogique pour chaque niveau de la 6e à la première.
 
"Nous aimerions à travers ces pages, sensibiliser le public, à l’œuvre d’un auteur et d’un penseur en tentant de mettre à sa portée les trésors d’images que recèle chacune des oeuvres qu’a écrit, entre 1939 et 1983, le plus grand auteur martiniquais."
 
D’abord destiné au public d’âge scolaire, ce recueil s’adresse aussi à tout lecteur désireux de découvrir ce poète de dimension universelle.
Pourquoi ce titre ?
Il lie le noir et la force de notre négritude exprimée par la plume d’Aimé Césaire (l’ébène, en effet, bois de l’ébénier, est d’un noir foncé, d’un grain uni et d’une grande dureté) à la souffrance de nos ancêtres esclaves euphémiquement-péjorativement traités de bois d’ébène.
 

David Alliot - « Le communisme est à l’ordre du jour », Aimé Césaire et le PCF, de l’engagement à la rupture (1935 - 1957) – éditions Pierre-Guillaume de Roux - janvier 2013 - 383 pages – 26,90 euros

 
En cette année de commémoration du centenaire de la naissance d’Aimé Césaire, un essai revient sur les rapports complexes que le poète martiniquais a entretenus avec le Parti communiste français.
 
« Je crois en avoir assez dit pour faire comprendre que ce n’est ni le marxisme le communisme que je renie, que c’est l’usage que certains ont fait du marxisme et du communisme que je réprouve. (…) Je dis qu’il n’y aura jamais de variante africaine ou malgache, ou antillaise du communisme, parce que le communisme français trouve plus commode de nous imposer la sienne. (…) L’anticolonialisme même des communistes français porte encore les stigmates de ce colonialisme qu’il combat » (Aimé Césaire, Lettre à Maurice Thorez).
Lire la suite…
 

Marie Fremin (coordination) – « Césaire en toutes lettres » - éditions l’Harmattan - janvier 2013 - 212 pages – 19,95 euros

 
Présentation de l’éditeur
« Césaire en toutes lettres : ni biographie ni ouvrage critique, l'objectif est de proposer - de lettre en lettre - une entrée renouvelée dans la vie et l'oeuvre d'Aimé Césaire. De A comme "Aimé", "Alcool", "Assimilation", à Z comme "Zonzon", les entrées organisées en abécédaire sont autant d'invitations à découvrir ou redécouvrir le parcours poétique et politique de l'écrivain martiniquais. »


 

Votre avis nous intéresse !

Participez au Grand Jury des Médias d'Outre-mer (et gagnez un chèque cadeau par tirage au sort)

Je participe