Le nickel a franchi ce vendredi un seuil haussier important à la Bourse des métaux de Londres (LME). Les alliages et oxydes, produits notamment en Nouvelle-Calédonie, ont été les plus demandés dans les échanges entre Traders. Le métal progresse de 1,87 % en soirée, sur la semaine il est en hausse de 4,71 % et de 16 % sur un mois.

Le mois de septembre commence donc sous de bons auspices pour la production calédonienne. Les trois principaux producteurs du territoire, Eramet (SLN) mais aussi Glencore (KNS) et Vale (VNC) progressent en bourse dans le sillage du nickel et des métaux industriels.

Depuis le 20 août, la demande chinoise est très forte et aucun signe de changement ne se profile à l’horizon, pour le moment. L’agitation autour des prix dépend donc essentiellement du dollar, la monnaie américaine servant de référence de paiement pour les achats de nickel.

La Chine devrait continuer à soutenir la demande pour les métaux industriels et le nickel souligne le négociant Marex Spectron.